Apsys et la Compagnie Foncière Internationale

by franck - Il y a 1 mois dans Buzzeemedia
Apsys et la Compagnie Foncière Internationale

La Compagnie Foncière Internationale vient de céder plus de 89% à Maurice BANSAY.

Le 12 janvier 2018, la filiale financière d’Apsys a acquit plus de 89,11 % du capital ainsi que les droits de vote de la part de la Compagnie Foncière International autrement connue sous le sigle CFI. En effet, le chiffre s’élève à plus de 630 486 euros du côté de l’Euronext Paris. Autrement dit, le prix d’une action est évalué à plus de 0,83 euro. Par ailleurs, Yellow Grafton, un des acteurs dans cette opération a également cédé la participation au capital de CFI. Ce dernier vend ainsi plus de 761 206 actions. Il faut également préciser que cette filiale financière du groupe a effectué toutes ses opérations financières ou l’acquisition à partir de fonds propres.

D’ailleurs, la branche du groupe a scrupuleusement respecté toutes les lois mises en avant par l’AMF, en ce qui concerne l’achat des actions. En effet, selon les articles 234-2 et ceux suivants le règlement général de l’Autorité des marchés financiers cette filiale du groupe Apsys mettra en avant un projet d’offre publique d’achat simplifié, notamment avec 0,83 euro le prix d’une action. Cette variable vise généralement la totalité des actions composant l’intégrité du capital de CFI détenu jusqu’à ce jour. En aucun cas, l’offre ne sera succédée d’une procédure de retrait obligatoire.

Par ailleurs, il faut également savoir que le groupe s’avère être spécialisé dans le développement, la gestion et la détention des centres commerciaux en France sans oublier ceux qui sont installés en Pologne. Le groupe envisage également de procéder à un rapprochement par fusion-absorption de CFI Financière. Cette opération est envisagée pour les prochains mois tout en ayant comme objectif la cotation de Financière du groupe, et ce, tout en accélérant le plan de développement. Par contre, l’opération fiscale nécessiterait dans tous les cas la délivrance par AMF d’un visa sur un prospectus. Pour ce domaine, la filiale du groupe de développement serait carrément transformée en société en commandite par actions, un projet sur l’année à venir. En revanche, le calendrier de rapprochement et toutes les modalités financières de la présumée fusion seront précisés bien avant cela.
Après les opérations fiscales, notamment l’acquisition de la branche financière du groupe, l’entière composition du CA du CFI ou Conseil d’administration de la Compagnie Foncière Internationale. Désormais, le conseil d’administration est composé de Fabrice Bansay et Maurice Bansay, la filiale représentée par Claire Vandrome, Vanessa Fricano et un administrateur indépendant à savoir Delphine Benchetrit. D’ailleurs, le fameux Maurice Bansay a été relevé au rang de Président Directeur général. Par ailleurs, la reprise de cotation de l’action CFI a été demandée à Euronext Paris suite aux évènements, notamment après la parution du présent communiqué, apparemment dès le premier fixing imposé du mardi 16 janvier 2018. D’ailleurs, les 99,25 % de la part du groupe s’avèrent être contrôlés par la famille Bansay.

Ce qu’il faut savoir sur la société et la CFI :

Étant une société foncière française de développement, le groupe réalise, conçoit et anime des lieux de commerce depuis ses débuts. Ils sont également connus pour réaliser des loisirs iconiques, dans le but d’embellir une ville dans laquelle leur œuvre est installée. En effet, les infrastructures mises en place par le groupe sont considérées comme des œuvres d’art vu leurs créativités, leurs innovations et leurs beautés exceptionnelles. La société voit le jour en 1996, et compte à son actif un grand nombre de lieux de commerce et de projets installés un peu partout en France et en Pologne. Les projets et les bébés les plus chéris du groupe sont deux constructions à part entière, à savoir le Manufaktura et le Beaugrenelle, des constructions ayant obtenu deux lauréats du prix du meilleur centre commercial européen.
LA CFI, elle, s’avère être une société cotée sur Euronext Paris. Elle exerce une activité de société foncière durant le régime SIIC jusqu’à l’année 2014. Le groupe cède la totalité de ses actifs immobiliers suite à l’acquisition d’un portefeuille de murs de cinémas.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *