Maurice BANSAY

Maurice BANSAY dirigeant de l’entreprise Apsys crée un centre commercial à Bordeaux Saint Jean

Qui est Maurice BANSAY ?

C’est le fondateur d’Apsys qui crée des centres commerciaux

En France et en Pologne, un groupe tient le haut du panier lorsqu’il est question d’infrastructures immobilières relatives au secteur commercial. Il s’agit de l’entreprise française Apsys. Cette dernière est une société œuvrant dans la création et la gestion de centres commerciaux à travers ces deux pays mentionnés plus haut. Institution à capitale humaine et familiale, elle a su développer des produits maintes fois primés pour leur qualité et pour leur excellence.

Apsys en quelques chiffres :

La société a vu le jour en 1996. Actuellement, elle est à la tête d’une trentaine de centres commerciaux dont certains sont reconnus au niveau international pour leur prestige, comme Beaugrenelle. Avec un total de 400 salariés, Apsys possède ¼ de son effectif en France et ¾ de ses collaborateurs sont basés en Pologne. En 2018, 5 projets sont en cours de développement. En termes de qualité, il est intéressant de noter que le groupe a reçu une cinquantaine de prix durant ses vingt années d’existence.

De 1996 à nos jours : une entreprise en constante évolution

La société n’a cessé d’évoluer durant ses 22 ans. Sa première réalisation, le centre Korona Wroclaw, a vu le jour une année seulement après sa création. En 5 ans, elle est devenue le leader de la construction complexe en Pologne. En 2006, elle a pu fêter l’ouverture d’un des plus beaux centres commerciaux de Pologne. A partir de cette date, ses projets en France se sont fortement accrus. Elle a même pu fêter ses 20 ans avec une double inauguration à Poznan et à Paris.

Une entreprise aux multiples facettes

Apsys propose plusieurs prestations à l’ensemble de ses clients. En premier, il est concepteur et promoteur. Ainsi, il a pu proposer des biens originaux et uniques à ces derniers. Par ailleurs, ce professionnel est à la fois investisseur et commercial sur ses produits. Elle investit dans les projets qu’elle met en place et représente le garant d’un projet parfaitement exécuté. Enfin, elle est aussi gestionnaire des biens confiés par des tierces personnes. La société travaille aussi dans de la location gérance et dans la gestion immobilière.

Une entreprise maintes fois récompensée

Que ce soit en Pologne ou en France, la société a reçu un tas de récompense. Deux des centres commerciaux fabriqués par Apsys ont même été couronnés de meilleur centre commercial en Europe. Il s’agit de Manufaktura et de Beaugrenelle. Par ailleurs, de 2014 à 2015, Apsys a été choisie comme étant le développeur de l’année par Europa Property. Pour ce qui est de ses dirigeants, elle est en de très bonne main. En effet, le président fondateur a obtenu, de la part du CNCC, le trophée d’honneur en 2014.

Une entreprise populaire

La société Apsys a toujours su garder une certaine popularité auprès de sa clientèle. La qualité de ses prestations et l’excellence de ses travaux ont permis de fidéliser cette dernière. De plus, elle a aussi su gérer son image. Par exemple, l’entreprise a acquis très récemment le siège du parti socialiste au niveau de la rue Solférino. Cet événement l’a propulsé dans le milieu médiatique

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Jean Yves D’Angelo interview pour son concert avec MICHEL JONASZ

Concert de Jean Yves D’Angelo avec MICHEL JONASZ à Londres le 18 janvier 2018
Offre limitée pour la nouvelle année
Réservez votre place avec une remise de 5% en cliquant sur https://www.eventbrite.co.uk/e/offre-speciale-michel-jonasz-jean-yves-dangelo-piano-voix-tickets-41454881667

 

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Inauguration du centre commercial Muse Metz et discours de Maurice BANSAY, Apsys

 

 

 

 Monsieur le préfet, monsieur le député, monsieur le président de Metz Métropole, monsieur le maire de Metz, Mesdames et Messieurs en vos fonctions et qualités, bonsoir à tous,

 

Au nom des commerçants et de toute l’équipe qui a œuvré sur le projet, je vous souhaite la bienvenue à Muse !

 

Quelle joie et quelle fierté de fêter l’ouverture de Muse avec vous tous ce soir !

 

Je suis fier et heureux, car Muse est un projet éminemment visionnaire qui a nécessité beaucoup de pugnacité et de détermination tout au long de ses 12 années de gestation :

 

  • Muse prend place dans un quartier, le quartier de l’amphithéâtre, pensé et voulu par les acteurs publics pour être le nouveau visage de Metz, une extension de son centre-ville. Il était extraordinairement visionnaire à l’époque de développer un nouveau quartier mixte de 260 000 m2 (l’une des opérations les plus importantes de France), à partir d’une friche ferroviaire. Il était tout aussi visionnaire de choisir la culture comme fer de lance de ce nouveau quartier avec la 1ère délocalisation en province d’une grande institution culturelle parisienne : le Centre Pompidou.

 

  • Comme nous aimons les challenges chez Apsys, nous avons complètement adhéré à cette démarche ! Dans ce quartier visionnaire, nous nous sommes attachés à développer une opération tout aussi visionnaire: l’ilot Muse, de 80 000 m2. Muse est une opération totalement mixte, car elle accueille, en superstructure, au dessus des commerces, pas moins de 6 programmes de bureaux et logements de toutes typologies. Ces programmes ont été réalisés par 6 maîtres d’ouvrage et 6 architectes différents. Je vous laisse imaginer la complexité d’une telle opération ! A Muse, Apsys a même réalisé son 1er programme de logements iconiques : First !

 

  • Pour le « socle » commercial, l’espace shopping Muse où nous nous trouvons actuellement, nous avons choisi, avec l’architecte Jean-Paul Viguier, une conception là aussi très visionnaire : une conception très ouverte sur le tissu urbain, dans un dialogue dedans/dehors permanent, grâce aux commerces sur rue, aux nombreuses terrasses de restaurants et à la succession de places, comme autant de lieux de partage.

 

Je suis convaincu que Muse incarne parfaitement la ville et le commerce du XXIème siècle ! La clé de cette réussite est probablement qu’acteurs publics, investisseurs privés et architectes avons partagé une même ambition et avons travaillé d’arrache-pied et en étroite collaboration (je pourrai même dire en symbiose) pour la concrétiser.

 


 

Par sa créativité et son audace, Muse est aussi très emblématique des valeurs, du savoir-faire et du credo d’Apsys : rendre la ville et la vie plus belles ! En résonnance avec la tradition marchande de la ville et le positionnement Art & Tech de la métropole et bien sûr en écho à notre prestigieux voisin, le Centre Pompidou-Metz, nous avons pensé Muse comme un lieu d’inspirations et de découvertes.

 

Nous nous sommes appliqués à y proposer une expérience client de très haut niveau,

grâce à :

  • Une collection de marques exceptionnelle, dans tous les univers : mode, beauté, design, food, multimédia… Sur les 37 000 m2 de Muse, les 2/3 sont occupés par des enseignes inédites à Metz
  • Une palette de pop up stores pour renouveler en permanence l’offre de Muse
  • Des espaces chaleureux et créatifs (lounge, espace de coworking, aire de jeux…)
  • Une gamme de services innovante et généreuse
  • Des surprises digitales oniriques
  • Un parcours de 4 œuvres d’art spectaculaires, créées spécialement pour Muse par de grands artistes internationaux 

 

Pour permettre aux Messins de découvrir Muse en avant-première, les boutiques seront ouvertes jusqu’à 22h pour une soirée shopping exceptionnelle : Muse leur ouvrira ses portes à 19h !

 

Un projet d’une telle envergure est toujours une œuvre collective, le fruit du travail de toute une équipe. Je voudrais remercier ce soir tous ceux qui ont fait de ce rêve urbain une réalité :

 

  • En tout 1er lieu, je voudrais féliciter Jean-Luc Bohl, Président de Metz Métropole, Richard Lioger, désormais Député en Marche et précédemment 1er Adjoint et Président de la Saremm, et Dominique Gros, Maire de Metz, pour la stratégie conquérante et volontariste qu’ils déploient pour leur territoire et les remercier, ainsi que leurs équipes, pour le soutien indéfectible qu’ils ont apporté à Muse.

 

  • Je voudrais remercier les promoteurs et investisseurs qui ont choisi de prendre part à ce projet et l’ont porté avec détermination et sans relâche aux côtés d’Apsys : Aegide-Domitys, Batigère, Claude Rizzon, Lazard Group, Adim pour le compte de Metz Métropole Habitat. Je salue aussi le groupe Kinepolis qui viendra bientôt renforcer l’offre du quartier de l’amphithéâtre avec un nouveau pôle loisirs

 

  • Un homme a joué un rôle très important dans ce projet, comme concepteur de Muse et First, comme architecte coordonnateur de l’ilot et comme soutien de tous les instants de cette vision ambitieuse de la ville : il s’agit du grand architecte Jean-Paul Viguier. Je le remercie chaleureusement ainsi que son équipe et j’associe à ces remerciements les architectes qui ont conçu les autres programmes en superstructure : DND, Serge Hoffmann, Devanthery & Lamunière, Search, André & Moulet.

 

 

 

  • Si le montage de l’ilot Muse a été complexe et technique, sa réalisation l’a été tout autant. Je tiens à remercier et féliciter les 78 entreprises et tous les ouvriers qui ont œuvré sur le chantier de Muse (ils étaient jusqu’à 1000 ces derniers jours). Un merci tout particulier à GTM Hallé (groupe Vinci) qui a piloté ces 36 mois de travaux en tant qu’entreprise générale.

 

  • Monsieur le préfet, l’aide de vos services a été précieuse pour mener à bon port le paquebot Muse : je voudrais remercier, en particulier, la sécurité et la prévention incendie.

 

  • Muse a été financée par l’allemand PBB, le français Scor et l’américain Pimco. Merci à ce pool bancaire international d’avoir soutenu ce projet situé au cœur de l’Europe, aux confins de 3 pays !

 

  • Merci enfin aux enseignes qui ont adhéré au positionnement créatif de Muse : merci, en particulier, à Carrefour Market, Uniqlo, Habitat, Boulanger le Comptoir ainsi que Berschka et Primark qui nous rejoindront bientôt. Merci aussi aux commerçants messins qui ont choisi d’ouvrir à Muse les magnifiques concepts que vous pourrez découvrir tout à l’heure.

 

  • Je voudrais saluer aussi tous les partenaires et conseils qui ont officié sur Muse, que ce soit sur le plan juridique, pour le design ou en matière de marketing et communication : je ne peux pas les citer tous, mais ils se reconnaitront. Un très grand merci à vous.

 

  • Last but not least, je voudrais remercier et féliciter pour leur talent les artistes qui ont créé une œuvre pour Muse : Julio Le Parc, Romain Froquet ainsi que Chourouk Hriech et Lionel Estève qui nous font l’amitié d’être parmi nous ce soir.

 

  • Enfin, pour conclure ces remerciements, je voudrais féliciter les équipes d’Apsys pour la créativité, l’énergie, l’engagement qu’elles ont déployé sur cette opération si chère à notre cœur.

 

Le soleil se lève toujours à l’est !

 

Je suis sûr que Muse deviendra une référence iconique de l’immobilier commercial de centre-ville et une belle vitrine de l’extraordinaire vitalité de Metz !

 

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

 

 

 

 

 

Revue de presse de Maurice BANSAY, APSYS

 

 

OUVERTURE DU CENTRE COMMERCIAL DE MUSE

Revue de Presse MUSE

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Sacha BANSAY, famille de Maurice BANSAY, Apsys

Apsys achète le siège social du Parti Socialiste, 10 rue de solférino 75007 Paris, France

 
Sacha Bansay – Un parcours dans l’immobilier.

Sacha Bansay est né le 15 octobre 1986. Il est titulaire d’une licence de Gestion et d’un master en Finance. En 2011, il obtient un master2 en Management de l’Immobilier à l’université Paris Dauphine. Il devient ensuite, en 2012, lauréat d’un « Certificate in Real Estate Finance and Investment » à l’université de New-York, se spécialisant dans les processus de développement immobilier, les marchés des capitaux immobiliers et la gestion d’actifs immobiliers commerciaux. Il acquiert ainsi les bases de la modélisation financière immobilière et les techniques avancées d’analyse des investissements immobiliers.

Parcours professionnel

Fort de son cursus spécialisé, Sacha Bansay a un parcours ponctué d’expériences professionnelles ciblées. Ainsi en 2009, il rejoint, pour quelques mois, la société d’investissement immobilier Pelican Capital – Watt Group, basée en région parisienne. Il y participera à deux projets de promotion immobilière à Paris, à l’élaboration du plus grand parc solaire privé en France et à la réhabilitation du 2ème centre commercial de la Défense, «La Coupole». Développant ainsi des stratégies et techniques de gestion d’actifs immobiliers, cette expérience lui permettra de trouver des solutions et créer de la valeur pour les investisseurs, en faisant face à la réalité des marchés.
En décembre 2010, il devient analyste en placements immobiliers au sein de l’entreprise Amundi Asset Management, Paris. Ces activités le mèneront à l’analyse des opportunités financières, techniques et juridiques des investissements, la gestion de base et l’évaluation de données en ligne.
En janvier 2013, il rejoint Black Diamond Capital Real Estate, à New-York City, où il devient analyste en investissement. Il aura en charge la préparation de modèles financiers, d’analyses financières, de projections et d’analyses sur les acquisitions de propriétés potentielles. Sacha Bansay y réalisera des missions comptables afin d’analyser la performance des investissements et d’améliorer les modèles financiers.
En septembre de la même année il est embauché pour quelques mois par Alpha Properties NYC à New York City, États-Unis, où il devient « acquisition analyst & development« , responsable de l’approvisionnement, l’analyse et la souscription des opportunités d’investissement dans tous les secteurs de l’immobilier commercial à New York.

Aujourd’hui, l’aventure Apsys

Depuis 2014, Sacha Bansay est président du conseil de surveillance de l’entreprise « Financiere Apsys », créée en 2007 et dirigée par Maurine Bansay. Il est également, depuis septembre 2017, dirigeant mandataire de la société de holding APSYS RETAIL STREET, basée à Paris. Il participe ainsi au groupe Apsys, qui depuis plus de 20 ans, oeuvre sur des lieux de commercialisation emblématiques en France et en Pologne. L’ambition d’Apsys: « rendre la ville et la vie plus belles ! » Un objectif parfaitement atteint par le projet Beaugrenelle auquel il a participé et qui sera lauréat du prix ICSC du meilleur centre commercial européen.

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

buzz Quel est le résultat ?

buzz Quel est le résultat ?

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Quel est le résultat

Quel est le résultat ?

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Microsoft autorise ENFIN le multijoueur avec les joueurs PC et PS4 !

Ces dernières années, le multijoueur est devenu le mode privilégié des éditeurs de jeux vidéo. D’ailleurs, certains n’hésitent pas à tout miser dessus, préférant supprimer complètement les campagnes en solitaire. Le seul problème, c’est qu’on ne joue pas toujours sur la même plateforme que nos amis et qu’on ne peut pas se retrouver sur nos jeux préférés. C’était sans compter sur Microsoft

Multijoueur toutes plateformes

Comme quoi, c’est bien la preuve que les parties locales ne préservent pas toujours l’amitié. Il y en a qui sont mieux organisés, des personnes qui sauvent leur dignité en choisissant, à l’achat, la même console que leurs amis. Enfin, ce n’est pas toujours si simple et il suffit d’un pro-pc dans la bande pour éliminer les chances de jouer avec tous ses amis sur consoles de salon. Heureusement, Microsoft s’apprête à nous faciliter la tâche en permettant le cross-play. Cette option ne limite plus le matchmaking : les joueurs Xbox pourront être connectés en multi avec des personnes sur PC (Windows et Linux) mais aussi sur PS4. En résumé, il sera possible d’inviter nos amis dans une partie en ligne même s’ils n’ont pas la même console que nous. Le seul hic, c’est que Microsoft attend toujours l’accord de Sony pour permettre le décloisonnage des réseaux. Tout est entre leurs mains.

(Source)

Pour nettoyer le Trocadéro à Paris, il faut compter sur les Japonais

Depuis les attentats, on enregistre une baisse considérable du tourisme des Japonais à Paris. Selon un article publié dans Le Monde, ils sont 30 % de moins à rendre visite à la Tour Eiffel, aux Tuileries ou encore au Trocadéro.

Pour lutter contre ce qui s’apparente à un fléau pour les agences de voyages, la Paris tourism association (qui inclut notamment des agences nippones) en partenariat avec la compagnie aérienne Japan Airlines a trouvé une solution.

Des bénévoles japonais travaillant dans ces agences se sont armés de gants et de sacs poubelles pour opérer un grand nettoyage sur la place phare de Paris, le Trocadéro. Mais cette initiative ne semble pas être du goût de tout le monde, en témoigne cette Parisienne un peu dégoutée : « C’est très bien ce que vous faites mais c’est honteux pour nous !, commente Marie-Line, une Parisienne sexagénaire du quartier qui slalome avec son petit chien entre les cortèges japonais. Nous devrions ramasser nous-même nos déchets ! »

Bon, en attendant que chaque Français se baisse pour ramasser ses propres déchets, on tient à saluer cette initiative qui, nous l’espérons, redonnera un coup de boost au tourisme à Paris !

(Source)